Rizhôma est une installation inspirée de la lecture de « Rhizome », un essai extrait du recueil « Mille Plateaux » des philosophes Gilles Deleuze et Félix Guattari aux principes stimulants.

visuel nuit blche8.jpg

« Faites rhizome et pas racine, ne plantez jamais ! Ne semez pas, piquez ! Ne soyez pas un ni multiple, soyez des multiplicités ! Faites la ligne et jamais le point ! La vitesse transforme le point en ligne ! Soyez rapide même sur place ! Ligne de chance, ligne de hanche, ligne de fuite. Ne suscitez pas un Général en vous ! Pas des idées justes, juste une idée (Godard). Ayez des idées courtes. Faites des cartes et non des photos et des dessins. Soyez la panthère rose, et que vos amours soient encore comme la guêpe et l’orchidée »

Autour de leur réflexion, Les Allumeur.e.s proposent une installation « qui fait rhizome » en présentant deux parcelles, situées entre terre et ciel, l’une au sol, l’autre au plafond ; une scénographie son et lumière crée le lien entre les deux univers.

  

Cette installation est circonscrite à l’intérieur  d’un espace fermé, à la manière d’un entre-sort (baraque foraine où s’exposent des monstres). Des miroirs recouvrent les murs et toute la surface du plafond ce qui démultiplie la vision, l’ensemble proposant une expérience sensorielle vertigineuse aux visiteurs. Elle est éclairée par de la lumière noire qui souligne quelques éléments plastiques et est accompagnée par une ambiance sonore de facture originale.

Une installation vidéo sur deux écrans encadre l’entrée. Elle met en scène deux ouvreuses de cinéma extraordinaires, hors du temps, qui invitent les visiteurs à pénétrer dans cet univers.

 

Cette œuvre a été exposée aux Nuits blanches d’Aubervilliers et à la galerie « Art de rien » (Paris)

visuel nuit blche7.jpg
visuel nuit blche5.jpg